Règlement et Dispositions pour l’Obtention et la Maintenance d’un Certificat de Formation Postgrade ASP/SSO en Médecine Dentaire Pédiatrique

A des fins de simplification linguistique, la forme masculine sera utilisée pour les personnes dans tout le règlement. Cette forme se réfèrera également aux femmes.

Pour l'Association Suisse de Médecine Dentaire Pédiatrique, l'abréviation ASP sera utilisée dans le texte, et pour la Société Suisse d'Odonto-stomatologie, l'abréviation SSO sera utilisée.

Art. 1 Introduction et définition

L'Association Suisse de Médecine Dentaire Pédiatrique (ASP) s'efforce de permettre des soins dentaires adéquats à tous les enfants et adolescents, de l'âge de nourrisson à la fin de l'adolescence.

Elle encourage une formation postgrade interdisciplinaire qui comporte le traitement de la carie et son prévention ainsi que le traitement et le suivi de maladies des structures orales, de troubles graves du développement dentaire, d'effets secondaires de maladies générales (graves), de traumatismes complexes dento-alvéolaires, de patients à coopération insuffisante et de patients à d'autres circonstances aggravantes. Le perfectionnement associe les connaissances et le savoir-faire solides en médecine dentaire aux connaissances médicales, psychologiques, pédagogiques et sociales. Une autre particularité du perfectionnement est le fait que le développement psychique et physique des jeunes doit être pris en considération en tant que conditions d'un traitement et d'un suivi adéquats.

Art. 2 Objectif

La formation de dentiste ayant une attestation de perfectionnement décernée par la SSO en médecine dentaire pédiatrique résulte dans des connaissances solides des facteurs qui influencent le développement, le comportement et les besoins des jeunes. Le programme de formation transmet des connaissances et des capacités approfondies dans tous les domaines qui concernent le traitement des enfants et des adolescents, en particulier en ce qui concerne les patients présentant des conditions aggravantes.

Le dentiste formé en médecine dentaire pédiatrique s'engage dans la spécialité de manière diverse et transmet ses connaissances à d'autres personnes.

Art. 3 Conditions de la formation structuré

Le diplôme fédéral de dentiste ou un diplôme étranger équivalent pourvu qu'une réciprocité existe avec le pays concerné.

A Structure de la formation

Le perfectionnement structuré est de trois ans. Il est réalisé selon un programme défini par l'ASP. Le perfectionnement doit être fait principalement à un établissement de perfectionnement (B) où un directeur de formation (C) agrée par l'ASP est disponible et un programme de formation (D) selon les exigences de l'ASP est garanti.

Durée minimum de périodes de formation / absences:

Seules les périodes continues d'une durée d'au moins 6 mois au même établissement de perfectionnement seront tenues en compte.

La durée minimum des périodes de perfectionnement s'applique aux occupations à plein temps (au moins 32 heures par semaine). Pour les occupations à temps partiel, la durée minimum est prolongée en fonction du degré d'occupation. Les périodes de perfectionnement qui ont été faites dans un emploi au-dessous de 40% (moins de 16 heures par semaine) ne pourront pas être tenues en compte.

Les formations faites à des établissements à l'étranger peuvent être tenues en compte jusqu'au maximum de 50 % du temps de formation exigé. La prise en compte doit être autorisée avant le commencement de la formation. Il faut remettre une demande correspondante par écrit à la commission d'examen de l'ASP.L'ASP doit communiquer le refus de la reconnaissance de périodes de perfectionnement à la SSO qui le fera savoir au demandeur de manière formelle en le renvoyant à la commission de recours (art. 6).

La durée minimum prescrite du temps entier de formation inclut les vacances légales. Les absences en raison de service militaire, accident, congé maternité et maladie sont inclues également à moins qu'elles ne dépassent la quantité de 8 semaines par an. Les absences plus longues ne sont pas traitées comme des périodes de formation prises en compte.

B Etablissements de formation

Sont considérés comme établissements de perfectionnement les cliniques et les services des quatre centres dentaires suisses ayant l'obligation d'enseignement universitaire en médecine dentaire pédiatrique pourvu qu'ils possèdent un programme agréé par l'ASP. De plus, la commission scientifique de l'ASP doit réunir l'approbation des trois quarts de ses membres pour reconnaître des établissements de formation où le directeur remplit les exigences selon alinéa C. Au maximum un tiers du temps prévu dans le programme pour les traitements peut être réalisé dans un cabinet privé de médecine dentaire pédiatrique ou à une clinique dentaire scolaire. Ils coopèrent étroitement avec le directeur de formation et remplissent les critères exigées.

La reconnaissance d'établissements de perfectionnement sera communiquée par l'ASP à la SSO qui le fera savoir au demandeur de manière formelle en la renvoyant à la commission de recours (art. 6).

C Directeur de programme de formation

Le directeur de programme de la formation postgrade structurée en médecine dentaire pédiatrique

  • doit être en mesure d'assumer la responsabilité d'enseignement mentionnée sous D du point de vue universitaire et du temps
  • garantit la réalisation régulière d'activités au niveau postgrade et permet aux candidats de participer à ces activités
  • confirme la compétence clinique du candidat à la fin de la formation
  • encourage l'activité de recherche du candidat et la publication des résultats
  • est un clinicien agréé compétent en médecine dentaire pédiatrique

D Programme de formation

D 1 Objectifs de la formation

Le dentiste ayant un certificat de formation postgrade décernée par la SSO en médecine dentaire pédiatrique doit

  • avoir des connaissances solides dans tous les domaines de la médecine dentaire pédiatrique et dans les domaines voisins
  • maîtriser des capacités pratiques pour les soins dentaires des enfants et des adolescents présentant des problèmes complexes et des circonstances aggravantes
  • être préparé à adapter son activité professionnelle aux besoins de la population
  • assumer de la responsabilité envers les patients et les collègues et envers soi-même
  • avoir des connaissances solides de la littérature scientifique spécialisée
  • être capable de transmettre ses connaissances.

D 2 Catalogue de matières

Bases

La formation postgrade transfère des connaissances et du savoir-faire pour l'activité clinique et encourage l'évaluation critique de la littérature spécialisée. Les activités (séminaires, cours, lecture obligatoire etc.) ont lieu pendant toute l'année universitaire régulièrement selon un calendrier, le candidat en tiendra un compte exact. Les activités peuvent également être offertes de manière centrale pour toute la Suisse.

Matières générales
  • ergonomie, également dans des conditions difficiles
  • éthique professionnelle
  • équipement et organisation du cabinet de médecine dentaire pédiatrique
  • assurance de la qualité
  • statistique
Matières spécifiques
  • croissance et développement, pathologies congénitales
  • anamnèse, résultat, diagnostic, planification du traitement en prenant en compte l'âge, les possibilités de coopération, le milieu social et les exigences de suivi spéciales
  • gestion du comportement, sédation, anesthésie totale
  • prévention:
  • programmes de prévention individuels en fonction de l'âge, éducation à l'hygiène dentaire, santé publique, service dentaire scolaire
  • traitement conservateur:
  • techniques d'obturation, sélection des matériaux d'obturation, diagnostic, indication et réalisation de thérapies endodontiques
  • orthodontie:
  • étiologie et diagnostic des malocclusions, techniques d'orthodontie
  • traumatologie:
  • prévention, diagnostic et thérapie de traumatismes dento-alvéolaires
  • chirurgie buccale, stomatologie:
  • manifestations orales de maladies systémiques, petites interventions chirurgicales
  • enfants ayant des maladies générales et enfants handicapés, socialement défavorisés, coopération interdisciplinaire

D 3 Recherche

Le candidat doit avoir l'occasion de faire de la recherche et de publier ses propres résultats de recherche.

D 4 Enseignement

Pendant sa période de formation, le candidat doit acquérir de l'expérience dans l'enseignement et l'exposer dans les cercles spécialisés, ainsi que dans des écoles, chez des parents et les professionnelles prenant en charge les enfants.

D 5 Participation aux manifestations de formation continue

Le candidat doit avoir la possibilité de fréquenter des activités de formation, en particulier quand elles sont associées au catalogue des matières pour la spécialisation. La présence au congrès scientifique de l'ASP est recommandée.

D 6 Séjours à l'étranger

Des programmes d'échanges ou les fréquentations d'autres établissements de perfectionnement sont souhaitables.

E Documents à présenter

Pour l'admission à l'examen, le candidat doit présenter les documents suivants:

E 1 Documents généraux

  • curriculum vitae
  • un travail scientifique dans le domaine de la médecine dentaire pédiatrique. Ce travail peut être un travail original, un travail de synthèse, une description de cas, une contribution à un livre, une thèse ou un matériel scolaire électronique
  • certificat d'une formation postgrade selon art. 3 alinéas A, B, C et du règlement présent
  • confirmation de la compétence clinique par le directeur de formation
  • quittance du paiement donnant droit à l'examen selon le règlement des droits de la SSO
  • preuve de l'affiliation à la SSO

E 2 Cas documentés

La documentation de cas comprend 10 cas.

Les cas doivent présenter un grand éventail de problèmes dans la médecine dentaire pédiatrique:

  • Le diagnostic, la planification et la réalisation du traitement doivent démontrer les connaissances professionnelles adéquates du candidat en tant que dentiste perfectionné futur.
  • Il doit montrer qu'il connait les possibilités des moyens utilisés et qu'il sait les utiliser de manière appropriée.
  • L'étendue de la démarche doit être adaptée au cas.

Présentation d'une documentation complète de patients comprenant toute la tranche d'âge en médecine dentaire pédiatrique en termes d'anamnèse, résultats, diagnostic, planification, thérapie, suivi et re-évaluation ainsi que la prise en compte des circonstances économiques et sociales. Les cas documentés doivent représenter la diversité des questions dans la médecine dentaire pédiatrique, comme par exemple:

  • anomalies dentaires et pathologies buccales
  • patients avec problèmes médicaux généraux
  • patients avec traumatisme dento-alvéolaire grave
  • patients avec risque élevé de carie
  • traitement sous anesthésie générale et sédation

Les originaux ou des copies des originaux doivent être présentés pour la documentation de cas. Cependant, quelques documents sur des supports de données électroniques sont acceptés pourvu que le directeur de formation / superviseur confirme qu'ils sont authentiques et non altérés.

La documentation doit être correctement établie par rapport à l'âge et au développement ainsi qu'à la coopération des patients pour tous les points suivants:

  • anamnèse médicale générale
  • anamnèse dentaire
  • évaluation des risques en ce qui concerne carie, alimentation, maladies parodontales, érosion et abrasion, milieu socio-économique, comportement de recall
  • attitude des parents concernant l’appareil masticateur de l'enfant et un traitement éventuellement coûteux
  • éxamen clinique complet; examen extra-oral, lésions extérieures, troubles de développement, anomalies, comportement sont de rigueur
  • évaluation de l’hygiène buccodentaire, des muqueuses buccales y compris gencive et lésions intra-orales éventuelles, de l'état dentaire, éventuellement vitalité et développement de fistules, des facteurs de risque
  • résultat radiologique adéquat. La qualité des radiographies sera évaluée. Tous les résultats radiologiques important pour le diagnostic sont à décrire.
  • photographies adéquates. Détails de résultats spéciaux ainsi que photographies prises pendant la thérapie sont souhaitables.
  • Il ne faut présenter des modèles que dans les cas spéciaux, par exemple en cas d'anomalies graves de la position des dents et de la mâchoire, en cas d’appareils orthodontiques présents et de problèmes fonctionnells graves
  • un diagnostic bucco-dentaire général ainsi que dentaire
  • explication des causes de la maladie (étiologie) et évaluation des facteurs ayant une influence sur le déroulement du traitement ainsi que le pronostic
  • description détaillée du plan de traitement en fonction de l’étiologie, des résultats des examens, du diagnostic, de l’analyse des risques, de l'âge et du développement, de la volonté à coopérer et des considérations socio-économiques
  • description détaillée des thérapies réalisées, re-évaluation du cas au moins 1/2 an après le traitement initial, documentation de la re-évaluation par un rapport adéquat des résultats intermédiaires et des photos
  • documentation du temps employé pour les traitements réalisées
  • préparation du status final du traitement selon les documents du status clinique initial. Le succès ou l'échec du traitement et le suivi doivent être discutés dans une épicrise.
  • documentation des résultats ultérieurs de quatre cas requis après un an et après deux ans.

Tous les cas doivent démontrer un bon résultat fonctionnel et esthétique. Des exceptions sont permissibles, si elles peuvent être suffisamment justifiées, en particulier en raison de la situation initial et des limites des possibilités thérapeutiques.

Le candidat doit avoir planifié et traité tous les cas. Si ce critère est rempli, ils peuvent être pris du collectif de patients d'une clinique dentaire universitaire, une clinique dentaire scolaire ou d'un cabinet privé.

Art. 4 Admission à l'examen

Les lettres de candidature pour le certificat de formation postgrade SSO en médecine dentaire pédiatrique y compris les documents nécessaires doivent être remis au plus tard 3 moins avant la date d'examen au président de l'ASP. Les dates d'examens sont publiées. Après avoir évalué les documents, la commission d'examen invitera le candidat au colloque d'examen.

Si une demande est refusée en raison de documents incomplets ou de fautes dans la documentation, une seconde et en même temps dernière demande pourra être remise en présentant le dossier complété et / ou la documentation améliorée.

Tout recours contre le refus définitif est sujet à l'article 6 du règlement présent.

Art. 5 Procédure d'examen, commission d'examen

La commission d'examen est composée de 10 membres et est élu par la commission scientifique. Les membres de la commission élisent leur président.

Le comité d'examen est composé de trois membres et se constitue de la commission d'examen. Le directeur de formation du candidat ne doit pas être membre du comité. Si possible, les membres représentent les champs d'activités suivants de la médecine dentaire pédiatrique:

  • représentants actifs de l'université
  • praticien privé possedant une formation postgrade
  • directeurs d'une clinique dentaire scolaire

L'examen sera composé des parties suivantes:

  • Dans une première partie, le candidat présente l'anamnèse, les résultats des examens, le diagnostic, la planification et le traitement réalisé d'un patient sélectionné par le comité d'examen
  • Dans une deuxième partie, des questions de l'entière spécialité de la médecine dentaire pédiatrique seront posées au candidat (discussion d'experts).
  • Evaluation de l'entière documentation des cas par le comité d'examen

Sur demande, le comité de l'ASP propose à la SSO de nommer le candidat médecin dentiste possédant un certificat de formation postgrade décernée par la SSO en médecine dentaire pédiatrique. La SSO présentera un acte correspondant au candidat.

Art. 6 Recours

Un recours est possible contre les points suivants:

  • la reconnaissance et / ou le refus de la reconnaissance de formation postgrade en médecine dentaire pédiatrique SSO
  • le temps de périodes de formation pris en compte
  • l'admission à l'examen final
  • la réussite à l'examen final
  • la reconnaissance d'établissements de perfectionnement

L'ASP communique les décisions à ces sujets à la SSO qui fera savoir au candidat la décision de manière formelle en renvoyant à la possibilité de recours selon le règlement de la commission de recours en matière de formation et de perfectionnement. Les décisions de la commission de recours en matière de formation et de perfectionnement sont définitives.

Le délai de recours de 30 jours expiré, les documents remis seront retournés au candidat. Les enregistrements sur bande magnétique du colloque d'examen seront effacés après l'expiration de ce délai. L'examen oral ne peut être répété qu'une seule fois. En cas de maladie, un certificat médical doit être présenté au jour d'examen.

Art. 7 Maintenance du titre postgrade

Les conditions seront considérées comme remplies si le médecin dentiste ayant un certificat de formation postgrade décernée par la SSO en médecine dentaire pédiatrique peut prouver avoir fait 100 heures de formation continue spécifique à la médecine dentaire pédiatrique dans chaque période de 4 ans.

Ces heures peuvent être obtenus par les activités suivantes:

  • en tant que conférencier lors d'un congrès de médecine dentaire pédiatrique
    (10 heures par exposé)
  • activité en tant que médecin consultant / instructeur / moniteur dans le domaine de médecine dentaire pédiatrique
    (10 heures par an)
  • occupation d'une fonction dans le comité ou dans la commission scientifique de l'ASP
    (5 heures par an)
  • publication d'un travail scientifique du domaine de la médecine dentaire pédiatrique dans un journal reconnu
    (25 heures par publication)

Chaque personne qui a obtenu un certificat de formation postgrade décernée par la SSO en médecine dentaire pédiatrique doit rendre compte de la satisfaction des conditions mentionnées ci-dessus à la commission d'experts de l'ASP après 4 ans.

Art. 8 Publication de la liste des dentistes ayant une attestation de perfectionnement décernée par la SSO en pédodontie

Les noms des dentistes ayant un certificat de formation postgrade décernée par la SSO en médecine dentaire pédiatrique sont publiés par la SSO. Le registre est disponible à toutes les personnes qui s'y intéressent au site Web de l'ASP et de la SSO.

Art. 9 Ediction, modifications du règlement

Les modifications du règlement nécessitent la majorité des trois quarts de la commission d'experts de l'ASP ainsi que l'autorisation par la SSO. Les modifications des directives pour la documentation de cas relèvent de la compétence de la commission scientifique de l'ASP et seront soumises à l'approbation du comité de l'ASP.

Art. 10 Entrée en vigueur

Le règlement pour l'obtention et la maintenance d'une attestation de perfectionnement décernée par la SSO en pédodontie a été approuvé par l'ASP le 22 janvier 2004.

Les modifications demandées maintenant ont été annoncées à l'assemblée générale de l'ASP du 24 mars 2007 et ont été acceptées par la commission d'experts le 29 août 2007.

L'approbation du règlement incombe au comité de la Société Suisse d'Odonto-stomatologie SSO.

Il a approuvé le règlement présent le 21 janvier 2009. Il entre en vigueur avec effet rétroactif le 1er janvier 2009.

Art. 11 Dispositions finales

Les questions au sujet de l'interprétation du règlement seront décidées par la commission scientifique de l'Association Suisse de Médecine Dentaire Pédiatrique ASP.

En cas d'irrégularités en raison de la traduction du règlement présent en d'autres langues, la version allemande originale fera foi.

En cas de différends, l'affaire sera transmise par le comité de l'ASP à la Société Suisse d'Odonto-stomatologie SSO selon l'article 6.